TEST et AVIS de la FREEBOX POP : Tout le savoir de Free rassemblé dans une box

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Freebox Pop est une box triple play (internet, TV, téléphone) compatible avec la fibre et l’ADSL/VDSL.  Avec un débit cumulé à 5 Gbps, cette offre propose une vitesse de connexion impressionnante. Et lorsque répéteur et boitier TV avec 220 chaînes accompagnent l’offre pour 29,99€ par mois, cela semble très tentant. Voyons voir si cette offre plus accessible avec du très haut débit et une expérience TV renouvelée est à la hauteur.

Chiffres clés

▪ Wifi : Bi-band AC2100, MU-MIMO
▪ Débit : 5 Gbps download, 700 Mbps upload
▪ Ports : 3 Ethernet (2 LAN 1GbE + 1 LAN 2,5GbE), 1 USB 3.0, 1 USB-C (alimentation), 1 RJ11 (téléphone)

▪ Dimensions du modem : 161 x 40 mm
▪ Poids du modem : 420 g
▪ Box TV : 4k HDR, 220 chaînes, enregistrement 100h

Freebox Pop

29€99/mois
Pendant 12 mois puis
39€99/mois


  • La box internet
  • La box TV
  • Les performances
  • Rapport qualité / prix
4

Notre avis

La Freebox Pop est une offre qualitative qui propose un débit de 5 Gbps partagé sous réserve d’être raccordé à la fibre. On y retrouve des fonctionnalités intéressantes avec la possibilité d’utiliser un répéteur pour étendre la portée du Wifi, l’accès simplifié pour partager les données stockées sur un disque dur externe ou encore la fonction de redémarrage d’un programme TV. L’interface TV développée en interne est parfois restrictive et l’on regrette l’impasse sur le Wifi 6. Mais le port Ethernet de 2,5 Gigabits et le débit associé sont parfaits pour accueillir un routeur Wifi 6.

La box internet : Design et Spec

La Freebox Pop se décompose en trois boitiers différents : la box internet appelé Serveur, la box TV nommée Player et le répéteur. Tous trois adoptent la même forme cylindrique mais varient en couleur et en taille.

Bien que ces trois appareils soient inclus dans le coût de l’abonnement, il est possible de ne pas tous les prendre. Dans ce cas c’est votre première facture qui baissera de 10€ si vous ne souhaitez pas la box TV et de 20€ sans le répéteur. Une possibilité pas tellement incitative financièrement sur le long terme mais qui évite de fabriquer un boitier supplémentaire inutilement.

Prix freebox pop

Le serveur qui fait office de routeur et de modem mesure 161 cm de diamètre pour 4 cm d’épaisseur. De couleur blanche, la box internet qui fait office de routeur et de modem se fait discret et devrait s’intégrer aisément dans la plupart des intérieurs. Sur le dessus de la box un bandeau noir regroupe un écran OLED et un pavé directionnel. Cela permet d’accéder directement à quelques informations utiles, notamment la présentation d’un QR Code pour connecter immédiatement un smartphone sur le réseau mais aussi de couper le wifi, de consulter la vitesse de débit, de redémarrer la box, etc. Par contre le positionnement de cet écran posera problème à ceux qui souhaitent positionner le serveur dans un meuble ou une niche.

La box Internet Freebox Pop qui fait office de routeur et modem

À l’arrière on retrouve les ports Ethernet dont 2 sont en 1 Gigabit et un autre en 2,5 Gigabits. À cela s’ajoute le port RJ11 pour un téléphone fixe, un port SFP pour la fibre, un port xDSL si votre logement n’est pas fibré, un port d’alimentation USB-C et un port USB 3.0 sur le côté. Attention au terme Power que vous verrez accolé à l’un des ports 1GbE car contrairement à ce que peut lire de temps en temps, il ne s’agit pas d’un port Power over Ethernet (PoE). Il ne respecte pas la norme 802.3at/af/bt et serait hypothétiquement utilisé par Free pour des projets futurs.

Connectiques Freebox Pop

Sur la partie téléphone fixe, la Freebox Pop inclut les appels vers les mobiles en France et dans une demi-douzaine d’autres pays ainsi que vers les fixes dans 110 pays.

En ADSL/VDSL, le débit de la Freebox Pop sera limité à 95 Mbps tandis qu’avec la fibre le débit atteint 5 Gbps en download (débit descendant) et 700 Mbps en upload (débit montant). Attention car ce débit impressionnant n’est atteignable qu’en cumulé et non pas avec un seul appareil. C’est-à-dire que vous êtes susceptible d’atteindre ce débit avec plusieurs appareils branchés sur chacun des ports Ethernet et en Wifi, réparti respectivement à 1 Gb sur chacun des 2 ports Gigabit, 2,5 Gbps sur le port multi-gigabit et 0,5 Gbps en Wifi, ce qui est tout de même très bien.

Le nombre de ports assez limité contraindra les plus technophiles à utiliser un switch. On peut noter la présence de la technologie MU-MIMO capable d’émettre des signaux Wifi vers plusieurs appareils simultanément plutôt que successivement. Rarement présente sur les box des FAI, cette option est monnaie courante sur les routeurs permet d’augmenter l’efficacité des paquets de données envoyés.

Le répéteur

Le répéteur fourni avec la Freebox Pop reprend la même forme que le serveur Pop. Un peu moins épais que le serveur, c’est surtout sa circonférence qui est réduite. Celui-ci permet d’étendre la portée du signal Wifi, à l’image d’un routeur Mesh.

Le répéteur inclus dans la Freebox pop

Grâce à la fonctionnalité Band Steering, vos appareils se connecteront automatiquement sur l’une ou l’autre des deux fréquences : 5 GHz pour plus de puissance ou 2,4 GHz pour une meilleure portée, assurant une connexion stable grâce à une répartition du trafic homogène.

Conseillé pour des logements de plus de 80 m2, le répéteur Free est tout aussi simple à mettre en route que le satellite d’un routeur Mesh car celui-ci est préappairé. La box le détectera automatiquement après l’avoir branché et avoir renseigné ses identifiants de connexion. Le répéteur peut être relié au routeur en Wifi ou par Ethernet grâce à son port WAN/LAN 1GbE. Celui-ci permet autrement d’augmenter le nombre de ports restreint sur le routeur pour y relier un périphérique par câble.

La box internet : L’interface de contrôle

Depuis quelque temps toutes les box de l’opérateur sont équipées du système d’exploitation Freebox OS. Celui-ci permet avant tout d’administrer la partie routeur de la box mais il apporte également quelques fonctionnalités supplémentaires, souvent comparé à ce que peut faire un serveur NAS.

Administrer la box depuis Freebox OS

Accessible depuis une interface web à l’adresse http://mafreebox.freebox.fr, il est également possible d’y accéder en dehors de son réseau. Vous pourrez consulter le mapping réseau et des appareils qui y sont connectés, configurer les ports ou encore configurer les différents profils d’utilisateur dont nous vous expliquons l’intérêt plus loin.

Il est possible d’aller plus loin en configurant l’IPv6, le DNS Dynamique et même d’utiliser la box comme serveur VPN en utilisant les protocoles OpenVPN, PPTP ou IKEv2. Vous pourrez créer un réseau invité pour que d’autres personnes puissent se connecter sur votre réseau sans avoir accès au reste de vos appareils.

Du côté des fonctionnalités supplémentaires, on est bien loin des capacités d’un serveur NAS, même celles de base, contrairement à ce qu’on peut lire sur la presse spécialisée. Ici pas de baies de disque contrairement à la Freebox Delta ou à la Freebox Révolution. Vous pourrez simplement brancher un disque dur externe sur le port USB pour partager les données qui s’y trouvent avec les autres appareils sur le réseau. L’accès aux données se fait via l’interface ou depuis l’explorateur de fichier et vous aurez la possibilité de partager des dossiers en créant un lien. À partir du moment où vous connectez un disque dur, vous pourrez également l’utiliser comme serveur de téléchargement.

À l’image des routeurs moyen – haut de gamme, il est possible de paramétrer la Freebox Pop depuis l’application mobile Freebox. Cette appli permet de sauvegarder ses photos sur la box, d’accéder au guide des programmes TV ou encore d’enregistrer des émissions.

Le Freebox Pop peut être administrer depuis l'application mobile Freebox

L’enregistrement des programmes TV depuis l’appli permet d’ailleurs de contourner la limite des 100 h d’enregistrement sur le cloud et les frais additionnels de 0,02€/h/mois au-delà. Que ce soit en local ou sur un disque dur externe, ces enregistrements ne seront pas accessibles au même endroit que ceux du cloud mais devront être ouverts depuis l’application VLC préinstallée dans l’interface TV.

Une application plus récente nommée Freebox Connect est venue s’ajouter. À la fois complémentaire et parfois redondante, celle-ci est malgré tout plus pratique et mieux faite. Son interface sur fond noir est ergonomique et claire.

La nouvelle application Freebox Connect est complémentaire et parfois redondante à l'appli Freebox

Depuis cette appli il est possible de contrôler les fonctions réseau principales. Une esquisse de contrôle parental est présente avec la possibilité d’attribuer des appareils à différents profils et de programmer des plages de coupures internet. Ces fonctions sont également paramétrables directement depuis l’interface web.

L’application Freebox Connect va également être utile pour installer le répéteur et surtout le positionner à l’endroit idéal pour maintenir une connexion de qualité. Le positionnement est aussi facilité par un signal lumineux sur le répéteur qui changera de couleur en fonction de la qualité de connexion. Cette qualité de connexion peut aussi être vérifiée pour chaque appareil connecté au réseau.

La box internet : Les performances

Malgré sa sortie à la mi 2020, soit plus de 9 mois après la validation officielle de la norme Wifi 6, Free a fait le choix de ne pas l’adopter. C’est bien dommage car avec son port 2,5GbE, la Pop aurait pu devenir une machine de guerre et se positionner un cran au dessus de la Bbox Ultym.

Connecté sur ce port multi-gig, avec un PC équipé d’un port multi-gig et un câble Ethernet Cat6 (attention à prendre un câble capable de tenir 2,5 Gb), nous avons d’ailleurs enregistré une vitesse réelle de 1955 Mbps à proximité du routeur. Nous ne sommes pas aux 2500 Mbps annoncés mais on s’en approche. La vitesse du débit montant était elle de 678 Mbps, proche du plafond des 700Mbp.

Connecté au le port 1GbE, les performances sont également bonnes avec 840 Mbps en débit descendant et 671 Mbps en débit montant.

Le Wifi est capable d’aller au-delà des 0,5 Gbps annoncés par le FAI grâce à la possibilité de paramétrer une largeur de canal de 160 MHz pour un débit théorique de 1,7 Gbps. Mais encore faut-il avoir le matériel compatible pour se connecter sur ce canal. Dans la majorité des cas vous ne dépasserez pas le canal 80 MHz, d’autant que l’utilisation du répéteur empêche d’aller au-delà. Les performances en Wifi restent tout de même excellentes. Avec plus de 500 Mb/s constaté, la Freebox Pop fait tout aussi bien qu’une majorité de routeurs tiers (en Wifi 5).

Connecté au répéteur, la vitesse de connexion est nettement réduite du fait de l’absence d’une troisième bande de backhaul, dédiée à la communication entre le répéteur et le routeur comme on en trouve sur des routeurs Mesh haut de gamme tels que le Netgear Orbi 6 ou l’Asus Zen Wifi XT8.

Vous obtiendrez tout de même les mêmes performances de vitesse que des routeurs Mesh AC1200 d’entré de gamme comme le Tenda Nova MW6 mais pas autant qu’un Netgear Orbi RBK10 ou un Google Wifi. Avec environ 140 Mbps enregistré à proximité du répéteur, cette vitesse sera suffisante pour regarder une vidéo en streaming ou pour du gaming.

Notons qu’il est possible de commander des répéteurs supplémentaires, facturés 20€ seulement, ce qui peut permettre d’étendre la portée du signal pour des surfaces allant jusqu’à 200 m2. Le niveau de couverture nous a d’ailleurs agréablement surpris puisque vous pourrez obtenir de ce côté-là une expérience équivalente à un routeur maillé.

Le deuxième répéteur Free fonctionne en Daisy Chain pour un débit fortement diminué

Nous déconseillons cependant d’ajouter un répéteur supplémentaire car celui-ci ne peut fonctionner qu’en Daisy Chain, c’est-à-dire qu’il se connecte au 1er répéteur, lui-même connecté au routeur. Le débit est donc drastiquement réduit une fois connecté au second répéteur et il n’est à priori pas possible de connecter le second répéteur directement sur le routeur.

La box TV

La box TV Freebox Player Pop reprend les codes esthétiques de la box internet avec un boitier rond mais plus petit. De même diamètre que le répéteur avec 12,6 cm et épais de 2,7 cm, il se différencie par sa couleur noire.

Le player pop de la Freebox Pop est noir

Capable de diffuser des images en 4K HDR avec Dolby Vision, il est également compatible Dolby Atmos. À l’arrière du boitier on trouve la connectique de celui-ci. Un port Ethernet 100 Mbps pourra être utilisé pour la relier à la box internet si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas les connecter en Wifi. Un emplacement de micro carte SD sert à augmenter la capacité de stockage de 16 Go (dont 12 Go utiles). Avec le port USB 3.0 vous pourrez utiliser l’un ou l’autre pour lire directement des vidéos sur le Player, transférer des fichiers sur la mémoire internet du Player ou à l’inverse déplacer des applications sur la mémoire externe. Le port HDMI en version 2.0 prend en charge l’UHD en 60 Hz. Enfin niveau branchement on retrouve une prise antenne TNT DVB-T2 et une sortie S/PDIF.

connectique player pop

Fonctionnant sur Android TV, la partie TV de la Player Pop tourne sur une interface maison baptisée Oqee. Cette interface est qualitative et riche en contenu. La navigation entre les menus est similaire à ce qu’on peut trouver sur Molotov ou sur Youtube avec de grandes vignettes qui s’animent lorsque l’on passe dessus. L’interface donne la part belle au replay et au VOD en mettant en avant des contenus thématisés.

L'interface TV développé par Free se nomme Oqee

La fonction Chromecast pour diffuser un contenu depuis votre téléphone est bien sûr présente, contrairement à la SFR Box 7 qui a également développé sa propre interface TV mais c’est passé d’Android pour cela. Mais l’intérêt d’Oqee se trouve avant tout dans les fonctionnalités supplémentaires qui apportent une meilleure expérience.

Vous pourrez ainsi programmer jusqu’à 100 h sur un cloud, à l’image de ce que propose SFR. Comme sur les autres Freebox, vous aurez accès à des chaînes en replay et pourrez contrôler le direct. Et la nouveauté c’est l’option start-over qui permet de revenir au début d’un programme TV, même si vous venez de changer de chaîne ou que vous ne l’avez pas enregistré.

L'interface Oqee permet de contrôler le direct et de remettre un programme au début

Un certain nombre d’applications sont préinstallées sur l’interface de Free dont Netflix, Amazon Prime, Youtube, VLC ou encore myCANAL. En revanche pour accéder à d’autres applis telles que Disney+ ou Plex vous devrez sortir d’Oqee pour les installer depuis le Play Store et même pour y accéder par la suite.

L'ajout d'application se fait via Android

Vous pourrez jouer à quelques jeux vidéo accessibles sur Android TV. Mais la box TV Player Pop est pauvrement doté comparé à une Nvidia Shield avec une puce quad-core Armlogic de 1,8 GHz et 2 Go de RAM. Vous devrez donc vous contenter de jeux assez statiques pour éviter les bugs et ralentissements fréquents sur des jeux plus dynamiques.

La télécommande avec sa coque arrondie ne parait pas d’une grande qualité de construction. Sur sa partie haute, trois gros boutons de raccourci permettent d’accéder directement à Netflix, Amazon Prime et à l’interface Free. On aurait pu faire plus discret, surtout pour ceux qui ne sont pas abonnés et qui n’en auront jamais l’utilité ! Un bouton plus discret permet quant à lui d’activer l’assistant Google, associé à un micro disposé dans la télécommande.

La télécommande de la Freebox Pop avec ses trois énormes boutons de raccourcis

Les bonus de la Freebox Pop

Les abonnés à la Freebox Pop bénéficient dans l’offre TV de la chaîne Ligue 1 Uber Eats qui permet de suivre en quasi direct les meilleurs moments de tous les matchs de ligue 1, en plus de résumés, d’interviews et d’émissions dédiées au foot.

La chaîne Ligue 1 Uber Eats est disponible sur la Freebox Pop

Avec l’offre Freebox Pop il est possible d’ajouter un boitier TV supplémentaire. Cette option facturée 4,99€ par mois permettra de recevoir l’intégralité des 220 chaînes sur une seconde télévision.

Et nous avons gardé le meilleur pour la fin puisque Free propose également à ses abonnés Pop un forfait mobile 5G/4G+ à moitié prix. Pour 9,99€ par mois au lieu de 19,99€, ce forfait donne droit aux appels et à internet en illimité et à 25 Go de données par mois à l’étranger.

Freebox propose un forfait mobile 5G/4G+ à moitié prix pour les abonnés à la Pop

Conclusion

Avec du matériel de qualité et des fonctionnalités additionnelles intéressantes, aussi bien sur la partie box internet que sur la partie TV, la Freebox Pop dispose d’un bon rapport qualité prix.

Mais hormis la fonction TV start-over, aucune de ces fonctionnalités n’est inédite et il est possible de les retrouver chez d’autres fournisseurs. On regrette l’absence de Wifi 6 bien que le très bon débit et le port 2,5GbE en font la box idéale pour y connecter un routeur Wifi 6.

Enfin, le forfait mobile à moitié prix est un argument de poids pour une offre qui ne révolutionne pas le marché mais qui propose toutes les fonctionnalités que l’on peut attendre d’une box aujourd’hui.

+

On aime

▪ La forme cylindrique qui apporte un peu de nouveauté
▪ Le port 2,5 GbE dont on tire pleinement parti grâce au débit 5 Gbps
▪ Le contrôle de la box depuis un smartphone
▪ Le forfait mobile à moitié prix
▪ Le répéteur qui rediffuse bien le Wifi

On aime moins

▪ L’absence de Wifi 6
▪ Un boitier TV qui ne permet pas vraiment l’utilisation de jeux vidéo
▪ Certaines applis ne peuvent pas être utilisées depuis l’interface Oqee

 

Freebox Pop

29€99/mois
Pendant 12 mois puis
39€99/mois


Share.

Leave A Reply